Animal fouisseur par excellence, le wombat creuse des terriers dont les ramifications peuvent atteindre 20 mètres de long. En raison de son aspect trapu, il ferait presque penser à un petit bulldozer ! Vous l'aurez compris, ce mammifère mesurant jusqu'à un mètre de long passe difficilement inaperçu.

Pour observer à coup sûr cette créature, direction le Wilsons Promontory National Park, dans le Gippsland, ou encore la Tower Hill State Game Reserve, le long de la Great Ocean Road. Durant la journée, le wombat se repose la plupart du temps dans son terrier. Il en sort généralement au crépuscule pour rejoindre les plaines herbeuses où il se nourrit d'herbes, de racines et de champignons.

Le wombat est un animal farouche : lorsqu'il se sent en danger, il se réfugie souvent dans les broussailles. Une tactique qui, du fait de sa corpulence, ne se révèle pas toujours fructueuse ! Malgré ses pattes de petite taille, il peut toutefois atteindre une vitesse de 40 kilomètres par heure sur de courtes distances. Cette aptitude lui est d'un grand secours lorsqu'il lui faut fuir les assauts du dingo, son plus grand prédateur.

À l'image de leurs cousins éloignés, le koala et le kangourou, les wombats portent leurs petits dans une poche marsupiale. Mais, preuve s'il en fallait que la nature est bien faite, la leur est ouverte vers le bas pour que la terre n'y pénètre pas lorsqu'ils creusent un terrier.

Unable to get data

Unable to get data