Welcome, skip to the content.

L’état australien du Victoria a beau être le deuxième plus petit du continent, il n’en demeure pas moins aussi grand que les îles britanniques ! Avec une superficie totale de 227 600 kilomètres carrés, soit environ un tiers du territoire français, il peut sembler étendu aux européens mais ne compte pourtant que 5,7 millions d’habitants, dont les trois-quarts vivent à Melbourne. Capitale administrative du Victoria, cette métropole en est également le centre économique et culturel.

Régions et paysages

Le Victoria se trouve à l’extrémité sud-est de l’Australie et possède 1 600 kilomètres de littoral. Il est bordé par les états de l’Australie du Sud à l’ouest et de la Nouvelle-Galles-du-Sud au nord. Le paysage du Victoria est varié et ne manque pas d’atouts aux yeux des visiteurs, qui profitent tour à tour de ses côtes rocheuses et de ses plages de sable au sud, de ses montagnes culminant à près de 2 000 mètres d’altitude à l’est et de ses collines fertiles au centre. Sans oublier l’outback et la forêt tropicale, que l’on retrouve à l’ouest et au nord ! La flore et la faune locales, dont les kangourous, les koalas et les wombats sont les plus éminents représentants, contribuent à rendre ce tableau parfaitement idyllique. La métropole branchée de Melbourne, vivante et créative, fait elle aussi le bonheur des voyageurs, qui profitent en un même séjour des charmes de la campagne de l’animation de la ville.

Climat et saisons

Le Victoria, où le cycle des saisons est inversé par rapport à l’Europe, se situe dans une zone climatique tempérée. L’été australien dure de décembre à mars et se caractérise par une température moyenne de 25°C. Entre juin et août, l’hiver est doux et les températures sont rarement négatives, excepté bien sûr dans les montagnes, qui abritent plusieurs domaines skiables.

Histoire

Les Aborigènes, premiers habitants de l’Australie, vivent depuis 40 000 ans sur le territoire de l’actuel Victoria. C’est seulement au cours des années 1830 que les premiers colons européens débarquent dans la région. Refusant de s’inscrire dans la même lignée que les prisonniers de Nouvelle-Galles-du-Sud venus d’Angleterre, ils fondent une colonie britannique à part entière en 1851. Le Victoria doit son nom à la reine britannique de l’époque, et la ville de Melbourne à celui du Premier ministre britannique d’alors. L’état rejoint la Fédération d’Australie en 1901.

Dans les années 1850, après que de l’or ait été découvert aux alentours de Ballarat et de Bendigo, le Victoria enregistre une importante vague d’immigration. Plusieurs décennies après la fin de la ruée vers l’or, l’état est aujourd’hui encore une terre d’immigration. Melbourne est d’ailleurs l’une des villes les plus cosmopolites du monde : la cohabitation paisible de ses habitants, originaires de plus de 100 pays différents, confère à la métropole un charme tout particulier.

Régions du Victoria

En savoir plus